La Biblif les a lus // Novembre 2019

Nouveaux artisans. Portrait d’une génération qui bouscule les codes

par Magali Perruchini

(2018)

Résumé : Ils sont souffleurs de verre, peintre en lettres, céramiste, mécanicien, brasseur ou encore plombier. On les appelle parfois les néo-artisans. Jeunes diplômés, ils quittent un « job à la con » pour créer leur activité ; cadres expérimentés, ils ont le déclic lors d’une reconversion ; tous, ils expriment leur amour du travail bien fait, leur satisfaction du temps passé à peaufiner chaque pièce, leur épanouissement à vivre – même moins confortablement – d’une activité qui a du sens, plus proche des produits, des clients, de la nature, des traditions. Magali Perruchini les a rencontrés et nous fait entrer dans l’atelier de ces artisans d’un nouveau genre, qui mêlent savoir-faire du passé et créativité d’aujourd’hui.

Avis : Un livre qui m’a très vite captivée. La présentation est très moderne et soignée et c’est très inspirant de (re)découvrir d’anciens métiers remis au goût du jour et de façon artisanale. Si peu que vous aimez bricoler de vos mains, vous avez envie de vous y mettre tout de suite !

A retrouver en section Adultes, Documentaires à la cote 331 PERR

……………………………………

Les bergères guerrières

par Jonathan Garnier

(2017)

Résumé : Voilà maintenant dix ans que les hommes du village sont partis, mobilisés de force pour la Grande Guerre. Dix ans qu’ils ont laissé femmes, enfants et anciens pour un conflit loin de chez eux… La jeune Molly va enfin commencer l’entrainement pour tenter d’entrer dans l’ordre prestigieux des Bergères guerrières : un groupe de femmes choisies parmi les plus braves, pour protéger les troupeaux mais aussi le village ! Pour faire face aux nombreuses épreuves qui l’attendent, Molly pourra compter, en plus de son courage, sur Barbe Noire, son bouc de combat, mais également sur l’amitié de Liam, le petit paysan qui rêve aussi de devenir Bergère guerrière – même si ce n’est réservé qu’aux filles…

Avis : J’ai beaucoup aimé ce début de série à l’allure de légende irlandaise : le dessin est magnifique, le ton est drôle et touchant,.. Et surtout, on retrouve de vrais questions derrière cette aventure fantastique, comme le questionnement des jeunes hommes qui cherchent leurs places dans un monde devenu matriarcale, ou encore le deuil, vécu par ceux qui sont restés au village et qui ignorent ce que sont devenus leurs proches,..

A retrouver en section Jeunesse, Bandes dessinées à la cote BDS BER I

……………………………………

Janua Vera

par Jean-Philippe Jaworski

(2009)

Résumé : Né du rêve d’un conquérant, le Vieux Royaume n’est plus que le souvenir de sa grandeur passée. Une poussière de fiefs, de bourgs et de cités a fleuri parmi ses ruines, une société féodale et chamarrée où des héros nobles ou humbles, brutaux ou érudits, se dressent contre leur destin. Ainsi Benvenuto l’assassin trempe dans un complot dont il risque d’être la première victime, AEdan le chevalier défend l’honneur des dames, Cecht le guerrier affronte ses fantômes au milieu des tueries. Ils plongent dans les intrigues, les cultes et les guerres du Vieux Royaume. Et dans ses mystères, dont les clefs se nichent au plus profond du coeœur humain.

Avis : Première évocation littéraire des Vieux Royaumes, l’auteur ouvre ce recueil de nouvelles par un récit mettant en scène l’assassin Benvenuto Gesufal, mésaventure fondatrice de ce personnage qui prendra toute son ampleur dans le magistral Gagner la guerre. Dans l’ensemble très agréable à lire, chaque histoire dévoile et construit par touches successives ce qui rend particulier cet univers de prime abord classique. A la fois vibrant et sombre, Janua Vera pourrait bien vous séduire si vous cherchez des récits courts de fantasy à l’atmosphère originale.

A retrouver en section Adultes, Romans à la cote 8-3 JAW 1518 R1

Mais aussi

Partager sur facebook
Partager sur print
Partager sur email