La Biblif les a lus // Décembre 2019

Les gens heureux lisent et boivent du café

par Agnès Martin-Lugand, adapté par Véronique Grisseaux & Cécile Bidault

(2019)

Résumé : Diane a perdu brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur qui continue de battre. Obstinément, douloureusement, Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. Afin d’échapper à son entourage qui l’enjoint de reprendre pied, elle décide de s’exiler en Irlande, seule.

Mais à fuir avec acharnement la vie, celle-ci finit par vous rattraper…

Avis : Une BD très touchante sur un sujet douloureux. On vit et souffre avec Diane, on espère sa renaissance. Les dessins sont tendres et poétiques, la plume moderne et vive. A lire et à relire !

A retrouver en section Adultes, Bandes dessinées à la cote BDO MAR G

……………………………………

L’enfaon

par Éric Simard

(2010)

Résumé : Tous les enfants étaient accompagnés de leurs parents. Tous sauf lui. Lorsqu’un oiseau passait au-dessus de l’école, il levait la tête et le suivait des yeux. Ses yeux… Je me souviens qu’ils étaient larges, très larges, plus larges que tous ceux des enfants qui jouaient dans la cour. Il y a un nouveau dans la classe de Leïla. Mais L’enfaon n’est pas un élève comme les autres, il vient du CHGM, le Centre des Humains Génétiquement Modifiés.

Avis : Court roman se lisant assez vite, mais qui permet de se familiariser doucement avec le genre de la science-fiction si on n’y est pas habitué. En effet, on rentre dans un univers où des enfants ont été génétiquement modifiés pour échapper à la maladie (mortelle) qui les attendait en restant humains. Histoire d’amour touchante entre une petite fille de 9 ans et un petit garçon (un peu différent des autres).

A retrouver en section Jeunesse, Romans à la cote J-R SIM 0118 E

……………………………………

Le chœur des femmes

par Martin Winckler

(2017)

Résumé : Je m’appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m’oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de «Médecine de La Femme», dirigée par un barbu mal dégrossi qui n’est même pas gynécologue, mais généraliste ! S’il s’imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu’est-ce qu’il croit ? Qu’il va m’enseigner mon métier ? J’ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas – et je ne veux pas – perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur cœur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu’elles pourraient m’apprendre.

Avis : Certes, l’intrigue principale du roman ne surprendra personne, mais ce n’est absolument pas là son intérêt ! C’est avant tout un roman témoignage qui aborde les sujets tels que la sexualité, l’avortement, la contraception, l’intersexuation mais aussi et surtout les relations entre médecins et patients. Le métier de médecin de l’auteur permet d’offrir aux lecteurs un reflet très juste sur ce que les femmes ressentes, comment elles l’expriment mais aussi comment cela est reçu par le corps médical. C’est un éloge à une pratique médicale respectueuse et humaine. Personnellement, je n’avais qu’une envie : Offrir le livre à une amie… et à mon médecin !

A retrouver en section Adultes, Romans à la cote 8-3 WIN 0311 C

Mais aussi

Partager sur facebook
Partager sur print
Partager sur email