La Biblif les a lus // Septembre 2020

Tout sur l’ours … et le reste

par François Moutou et Carole Xénard

(2017)

Résumé : Entre le beau brun, le grand blanc, le petit noir à lunettes, le lippu, le bleu des glaciers, le cannelle et le mangeur de bambous, quelle équipe ! Est-ce que seule la couleur change ? Voici l’histoire des Ursidés. D’où viennent les ours ? Quel âge a le plus ancien ancêtre de l’ours ? Connaissez-vous l’ours à lunettes ? Savez-vous que l’ours polaire est le plus grand carnivore connu sur Terre ? Que le grand panda a un sixième doigt qui lui permet de cueillir les tiges de bambou ?

Avis : Voici un livre documentaire qui permet d’en savoir plus sur les ours. Un livre fort bien construit avec des petites touches d’humour mais sans oublier le côté sérieux, ni même tragique de l’avenir des ours. De jolis dessins égaient ce livre tout au long, de jolies références au cinéma et à la littérature. Quelques petites surprises se dévoilent à chaque page. Je recommande chaleureusement !

A retrouver en section Jeunesse, Documentaires à la cote 599.7 MOUT

……………………………………

Je ne reverrai plus le monde

par Ahmet Altan

(2019)

Résumé : Ahmet Altan est romancier, essayiste et journaliste, il était aussi rédacteur en chef du quotidien Taraf jusqu’au 15 juillet 2016. À cette date, la Turquie s’enflamme suite à une tentative de putsch. Le lendemain commence une vague d’arrestations parmi les fonctionnaires, les enseignants, l’armée et les journalistes. Ahmet Altan fait partie de ceux-là : il sera condamné à perpétuité, accusé d’avoir appelé au renversement du gouvernement.
Ces textes sont écrits du fond de sa geôle. Poignants, remarquablement maîtrisés, ces allers-retours entre réflexions, méditations et sensations expriment le quotidien du prisonnier mais ils disent aussi combien l’écriture est pour lui salvatrice.

Avis : « Comme tous les écrivains, je veux oublier le monde et que le monde se souvienne de moi » Impossible d’oublier ce bienveillant sage qui est encore aujourd’hui enfermé en Turquie. Ce récit est magnifique, ode à la résilience, à la résistance et à la beauté des mots, de l’imagination et de la liberté.
« J’écris ces lignes depuis ma cellule. Mais je ne suis pas en prison. Je suis écrivain. Vous pouvez m’emprisonner mais vous ne pouvez pas me garder ici. Enfermez-moi où vous voulez, je parcours encore le monde avec les ailes de l’imagination. »
Si la quarantaine vous déprime, ce récit vous fera certainement relativiser.

A retrouver en section Adultes, Biographies à la cote B ALT 0114 J

……………………………………

Ken’en : comme chien et singe

par Fuetsudo et Hitoshi Ichimura

(2018)

Résumé : Sommés par un esprit maléfique de sacrifier une jeune fille à la divinité du temple local, des villageois font appel à Hayate, un chasseur de démons. À leur grande surprise, ce dernier n’est autre qu’un superbe chien blanc, doté de grands pouvoirs. Grâce à son aide, ils ne tardent pas à découvrir que la créature à l’origine de leurs ennuis n’est autre que le kakuen Mashira, un être mi-homme mi-singe, ayant pour habitude d’enlever des humaines. Ce dernier, peu déstabilisé par sa rencontre avec le chien, décide de l’adopter… Ainsi commencent les relations tumultueuses, « comme chien et singe », de ces deux êtres surnaturels au gré des saisons du Japon légendaire !

Avis : Comment réagiriez-vous si le chien que vous veniez d’adopter pouvait soudainement se transformer en humain et qu’il semble vouloir vous manger en plus ? Mashira va le découvrir pour notre plus grand plaisir. Cette aventure au cœur des légendes japonaises est un régal : l’histoire est captivante et les personnages sont attachants. En plus, pour une fois, cette série de mangas est déjà terminée et est en 8 tomes. Que demander de plus ?

A retrouver en section Jeunesse, Mangas à la cote BDS KEN 1

Mais aussi

Partager sur facebook
Partager sur print
Partager sur email