La Biblif les a lus // Mars 2021

Bleuets et abricots

par Natasha Kanapé Fontaine

(2016)

Résumé : Un cri s’élève en moi et me transfigure. Le monde attend que la femme revienne comme elle est née : femme debout, femme puissance, femme résurgence. Un appel s’élève en moi et j’ai décidé de dire oui à ma naissance.
Née en 1991, Natasha Kanapé Fontaine est Innu, originaire de Pessamit sur la Côte-Nord. Poète-interprète, comédienne, artiste en arts visuels et militante pour les droits autochtones et environnementaux, elle vit à Montréal. L’une des voix les plus importantes du Québec.

Avis : Je n’y connais strictement rien en poésie et dès que cela devient trop complexe dans la structure ou le message, j’abandonne. Mais ici l’auteure nous livre une poésie sans fioriture, simple mais très efficace, avec la rythmique d’un cœur qui bat, un tambour frappé. À la fin du dernier vers, j’ai eu envie de me rouler nue sur la mousse. De sentir ma peau griffée par le lichen et les écorces au sol.

Ces poèmes sont, pour moi, l’écho d’un cri primal, celui de la femme qui est la Terre, cette grande chamane qui va nous ouvrir les yeux que nous avons à l’intérieur de nous. Ils sont un pèlerinage païen, une conversion muette avec d’autres peuples opprimés. Ils sont une réapparition de ce qui fut à eux, leur peuple, leur coutume, leur terre. Ils sont, enfin, un retour aux sources, sous l’ombre féconde de la femme qui est Terre, dont on touche la texture, sent les odeurs et dont on goûte le corps.

A retrouver en section Adultes, Poésie à la cote 8-1 KAN 0116 B

……………………………………

La boîte à musique

par Gijé et Carbone

(2018)

Résumé : Pour son huitième anniversaire, Nola reçoit un magnifique cadeau : la boîte à musique de sa maman, Annah, récemment décédée. Quelle mélodie enchanteresse ! Mais à y regarder de plus près, une petite fille gesticule à l’intérieur et appelle au secours… En suivant les instructions d’Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable, mais aussi dangereux…

Avis : Nous voici propulsés dans un monde fantastique et haletant. Une histoire pleine de rebondissements, éclairés de jolis dessins colorés. Nous sommes avides de connaître la suite de cette série féerique et pleine d’amitié. Vite, à quand le cinquième tome ?

A retrouver en section Jeunesse, Bandes dessinées à la cote BDS BOI 1

……………………………………

Bénie soit Sixtine

Maylis Adhémar

(2020)

Résumé : Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être une bénédiction, s’annonce pour elle comme un chemin de croix. Jusqu’à ce qu’un événement tragique la pousse à ouvrir les yeux et à entrevoir une autre vérité.
Bénie soit Sixtine est avant tout l’histoire d’un éveil et d’une émancipation. Entre thriller psychologique et récit d’initiation, ce premier roman décrit l’emprise exercée par une famille d’extrémistes sur une jeune femme vulnérable et la toxicité d’un milieu pétri de convictions rétrogrades. Un magnifique plaidoyer pour la tolérance et la liberté, qui dénonce avec force le dévoiement de la religion par les fondamentalistes.

Avis : J’ai beaucoup apprécié ce roman d’émancipation qui nous offre le portrait d’une jeune femme qui pour les sauver elle et son fils quitte un entourage embrigadant et traditionaliste. L’autrice évite de tomber dans le manichéen et nous narre les doutes, les contradictions auxquels doit faire face Sixtine.
La construction et le rythme du roman sont intéressants. Chaque chapitre est titré par une phrase de la Bible ou d’un texte religieux comme “Allez et frappez du tranchant de l’épée” et se termine par une lettre d’Erika à Murielle (la grand-mère et la mère de Sixtine). Cette correspondance nous offre un éclairage sur les personnages secondaires du roman.

A retrouver en section Adultes, Romans à la cote R ADH 05 13 B

Mais aussi

Partager sur facebook
Partager sur print
Partager sur email