La Biblif les a lus // Mai 2019

Appelle-moi par ton nom

André Aciman

(2018)

Résumé : Elio se souvient de l’été de ses 17 ans, au cours des années quatre-vingt. Comme tous les ans, ses parents accueillent dans leur maison sur la côte italienne un jeune universitaire censé assister le père d’Elio, éminent professeur de littérature. Cette année l’invité sera Oliver, dont le charme et l’intelligence sautent aux yeux de tous. Au fil des jours qui passent au bord de la piscine, sur le court de tennis et à table où l’on se laisse aller à des joutes verbales enflammées, Elio se sent de plus en plus attiré par Oliver, tout en séduisant Marzia, la voisine. L’adolescent et le jeune professeur de philosophie s’apprivoisent et se fuient tour à tour, puis la confusion cède la place au désir et à la passion.

Avis : Une superbe histoire d’amour, enlevée par une plume belle et intelligente, donne à ce roman une envie de le lire, et de le lire encore. C’est un roman bouleversant sur une passion brève mais éternelle, où la personnalité d’Elio nous touche et où nous suivons l’évolution de ses sentiments puis la concrétisation tant voulue avec son lot de doutes dans ce cadre paradisiaque. Ce livre se lit avec gourmandise, autant que voir le film dont il est adapté.

A retrouver en section Adultes, Romans à la cote 8-3 ACI 1301 A

 

……………………………………

Je suis la méduse

par Béatrice Fontanel et Alexandra Huard

(2010)

Résumé : Une jeune méduse se raconte. Elle croise un jour la route d’une petite fille, qu’elle pique malencontreusement. Le père sort la méduse de l’eau et la laisse échouée sur le sable. Que se passera-t-il ensuite ?

Avis : Album jeunesse très coloré où la méduse est représentée en rose fluo ressortant magnifiquement dans les sublimes décors. Laissez-vous flotter dans cet univers qui navigue entre le conte poétique et le documentaire.

A retrouver en section Jeunesse, Albums à la cote F

 

 

………………………….

Moi en double
par Navie
(2019)

Résumé : Navie était malade. Elle était en obésité morbide et souffrait chaque jour, avec le sourire sans jamais le montrer… L’acceptation de soi est ce qui lui tient le plus à cœur, mais comment aimer cette fille dans le miroir qui n’est que le reflet de sa souffrance ? Navie portait son double. Un double qu’elle a aimé, qu’elle a essayé de fuir puis de tuer. Mais comment fait-on pour se tuer sans mourir ?

Avis : : J’ai ADORÉ.

La BD est très personnelle, très juste, je m’y suis retrouvée parfaitement et je pense que toute personne avec un problème de poids et/ou d’image s’y retrouvera. Les couleurs noirs, blanche et rouge soulignent magnifiquement les angoisses et les difficultés de Navie
dont l’obésité n’est, comme souvent pour les personnes en surpoids, que la pointe de l’iceberg.

A retrouver en section Adultes, Bandes dessinées à la cote BDO NAV M

Mais aussi

Partager sur facebook
Partager sur print
Partager sur email