Bibliothèque
de la prison
de Forest

La Biblif a remis sur pied la bibliothèque de la prison de Forest, qui a pu ouvrir en juin 2017.

Quand nous avons repris ce projet, en collaboration avec les coordinateurs des services extérieurs, elle n’était plus en activité, le fonds d’ouvrages proposé était obsolète et en très mauvais état. Nous avons réactualisé les collections et revu l’organisation pour que les détenus puissent choisir les livres sur place et non plus sur base de listes de titres comme c’était précédemment le cas. La bibliothèque est maintenant accessible les jeudis après-midi sur inscription, et propose un fonds d’ouvrages en plusieurs langues.

Les livres (romans, bandes dessinées, documentaires) sont principalement issus de dons et des collections encyclopédiques de l’opérateur d’appui. Après un an et demi de fonctionnement, nous pouvons tirer un premier bilan positif. La bibliothèque rencontre un réel succès avec 60 inscrits (correspondant à un tiers de la population totale des détenus concernés), ce qui représente 365 visites et près de 700 prêts.

MICROBIBLIF

Depuis l’été 2016, la Microbiblif (située sur la place Saint-Denis, dans le local de l’antenne de quartier) contribue à faire connaître la bibliothèque et à développer les services proposés aux Forestois.

 

En effet, elle est située dans un quartier central de la commune et permet donc de toucher un public éloigné géographiquement de la Biblif. Etant ouverte une fois par semaine pendant le « marché du mardi » qui a lieu sur la place, les habitants du quartier peuvent désormais emprunter des livres là où ils achètent leurs légumes et où ils se retrouvent entre amis.

La Microbiblif propose au prêt ou à la consultation environ 500 livres pour tous les âges (romans, bandes dessinées, albums renouvelés régulièrement). L’inscription et le prêt y sont gratuits.

Place Saint-Denis, 7
Les mardis de 14h à 19h
(15h-18h de décembre à février)

PORTAGE DE LIVRES
À DOMICILE

Issu d‘un partenariat entre la biblif et Bras dessus Bras dessous, c’est un service de «Portage à domicile» de livres entre voisins.

 

«Livre(z) nous»

 

S’il vous est difficile de vous déplacer jusqu’à la biblif (même temporairement), et que vous désirez profiter du large choix qu’elle offre, faites appel à un voisin «facteur», qui fera sortir la biblif de ses murs en vous apportant des livres à la maison.

• Inscription et abonnement gratuits,
• 10 documents toutes les 6 semaines,
• Vaste choix de livres: littérature, documentaires, bandes dessinées, livres audio,…

On cherche aussi des «facteurs», désirant faire d’une pierre quatre coups: profiter gratuitement du choix de la biblif, en faire profiter un voisin, aller déposer les livres et pourquoi pas s’arrêter pour un petit café…

Intéressé(e)?…

Appelez-nous au 0486/76.62.89

ou envoyez-nous un mail à info@brasdessusbrasdessous.be

LE PÔLE ABY

La commune de Forest œuvre à la création d’un pôle culturel, le pôle ABY, sur le site de l’abbaye de Forest, à proximité de la place Saint-Denis.

 

Ce lieu rassemblera différents acteurs et services forestois : la Biblif, l’Académie de musique, de danse et des arts parlés de Forest, le centre culturel francophone BRASS , un service d’accueil à la jeunesse, une salle de spectacle, un auditorium, un café-restaurant.

Ce projet, qui mise tant sur la rénovation et la reconversion d’un site patrimonial d’exception que sur la mise en synergie de différents services, ambitionne de devenir un troisième lieu pour tous les Forestois :

 

> Lieu d’échange et de rencontre

de détente et de convivialité, de découverte, de création, d’apprentissage et de transmission, le site de l’abbaye est envisagé comme une sorte de laboratoire offrant aux différents opérateurs du projet un outil de pédagogie, d’information et d’accompagnement à la fois moderne et chargé d’histoire(s).

> Le pôle culturel ABY doit devenir un « troisième lieu » pour tous les Forestois mais également pour tous les Bruxellois :

un endroit ouvert à tous, où il fait bon vivre, propice aux rencontres et dont les enjeux majeurs sont l’épanouissement culturel, l’intégration et l’émancipation des personnes.

Le citoyen n’y sera pas uniquement consommateur des activités et services qui lui seront proposés mais aussi partenaire, acteur et porteur de projets.

Le pôle proposera des espaces de rencontre et d’échange, des outils et un soutien aux personnes désireuses de développer des projets participatifs. Il mettra en exergue et développera le dynamisme et la créativité en proposant des activités en intérieur et extérieur.

Par sa méthode et son approche, le projet s’adresse de manière sensible à la population dans son ensemble,

dans sa diversité et ses spécificités (âge, origine, situation sociale, lieu de résidence, aspirations, envies, besoins…), afin que chacun puisse y trouver sa place et, à terme, des activités qui lui conviennent.

Les différents opérateurs qui intégreront le pôle (= la maîtrise d’usage) ont la chance de pouvoir prendre part à la mise en œuvre de ce projet. La Biblif y participe activement et a pu exprimer ses besoins et souhaits pour l’avenir, en tenant compte des contraintes du site et des besoins des autres partenaires. Ceci a aussi permis aux opérateurs de mieux se connaître, de mettre en exergue des besoins et objectifs communs, de réfléchir au partage de certaines fonctions.

Le projet, aujourd’hui entre les mains des architectes, prévoit la rénovation du bâti existant et la construction de nouveaux volumes. Les travaux devraient débuter fin 2019, pour se terminer au plus tard en 2023, date prévue pour le déménagement de la Biblif. Il est à noter que corrélativement à cela, la création d’une antenne au cœur du quartier Saint-Antoine est prévue afin d’y conserver un ancrage.

D’ici là, le projet culturel du pôle continuera d’évoluer, de s’affiner, de se transformer, nourri des échanges entre partenaires. Car il s’agit là d’un travail de co-construction de longue haleine, dans lequel nous sommes pleinement impliqués.

Nous rencontrons régulièrement les autres opérateurs et commençons à développer des projets en partenariat, mais nous devons aller plus loin. Réfléchir et définir ensemble la manière dont nous mettrons en œuvre une politique culturelle cohérente, et travailler en synergie dès à présent.